Quatrième séance CNV : les besoins

Ils sont à la base de la CNV. Les besoins sont des manifestations de la vie, ils sont universels (communs à tous les êtres humains) ; ils sont l’énergie vitale qui nous mobilise pour agir dans le sens qui va nous faire croître ; ils sont indépendants de tout contexte. Notamment, ils ne sont attachés : ni à une personne en particulier, ni à un objet, ni à une action, ni à une situation particulière ; il y a un nombre infini de manières de les satisfaire.

Quelques précisions sur le sens du mot « besoin » :
« Un besoin n’est jamais quelque chose que l’on peut faire, ni quelque chose que l’on peut prendre ou toucher. » Mais on peut identifier la satisfaction ou non de ses besoins par une sensation physique. Parmi la liste des besoins, on peut identifier neuf besoins fondamentaux qui recouvrent à peu près toute la palette des besoins humains : Bessoins physiologiques, bien-être physique ; Sécurité ; Empathie, compréhension ; Créativité ; Amour, intimité ; Jeu, distraction ; Repos, détente, récupération ; Autonomie ; Sens, spiritualité ;

Nous devons reconnaître nos besoins non satisfaits pour communiquer AVEC les autres, pas CONTRE les autres :
• quand nous exerçons un jugement contre quelqu’un d’autre
• quand nous exerçons un jugement contre nous même

Exprimer ses besoins en Communication Non Violente (CNV) ne fait aucune référence sur la manière de les obtenir. Tous les humains ont les mêmes besoins, ce qui diffère est la stratégie avec laquelle nous avons été éduqués pour les satisfaire.
Malheureusement, nous exprimons nos besoins en espérant que ce soit les bons. Nous savons si nous les avions correctement identifiés seulement quand nous obtenons satisfaction. Si nous nous sentons toujours de la même manière une fois le besoin satisfait (en colère, anxieux, impuissante, tendue, frustré…), c’est que nous nous étions trompés dans l’identification du besoin (ou alors que nous avions mal formulé la demande pour demander à autrui de mettre en oeuvre des moyens pour les satisfaire).
Communiquer avec la CNV implique de trouver le besoin non satisfait qui se cache derrière chacun de nos jugements car les besoins sont la vie qui cherche une expression !